La Vraie Vie

On est jamais mieux servi que par soi même.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les entrepôts SNCF de la rue Gustave Flourens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
TWB
Surhumain
Surhumain
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28
Localisation : Vierzon

Feuille de personnage
Statut: Lycéen
Devise: Arbeit macht Fleisch
Age: 18

MessageSujet: Les entrepôts SNCF de la rue Gustave Flourens   Mer 12 Sep - 15:16

Avant, ces grand batîments de béton grisâtres s'étalaient sur au moins 100 mètres, en partant du tunnel pour arriver jusqu'au croisement du café du coin. Maintenant, on pourrais presque le dire litteralement, pour ce qui reste des ces vieux entrepôts desafectés. Le quartier s'y prête également, car maintenant le tunnel est également écroulé, on devine preque qu'il y a eu une route entre les ruines residentielles d'un coté, le stock de traverses en béton de l'autre. Les gravats dominent largement le secteur, mais l'entrepôt A est en relativement bon état, comprenez par-là que le toit n'est pas complètement écroulé, et qu'un seul pan de mur est tombé(pour l'instant). Dans cet immense hangar assez vide, caché au 1er étage derrière un tas de gravas, ce trouve mon "chez moi". Rien de bien sensationnel, Pas ou peu de porte, un matelas éventré, quelques fusils de paintball "empruntés" au club route de Tours avec pas mal de munitions, un monticule de boites de conserves(piquées à la superette du coin) plus ou moins entamés, une batterie et puis c'est tout. Au dernières nouvelles, j'ai pas vu grand monde dans le coin, j'dois peut-être être seul ici.
un peu plus loin dans les décombres(comprenez la cour qui se trouvait là), on peu peu voir ce qui semblait être des batîments administratifs. Il était déjà dans un sale état, la catastrophe les a pas arrangé. On peut y entrer uniquement de l'exterieur, par la "rue", en escaladant un petit muret, les autres entrées sont bouchées... L'interieur peut servir pour quelques personnes pour loger, mais paersonne en a eu l'idée pour l'instant, enfin je pense pas, et j'ai pas envie de m'y installer tout seul. Le premier étage est relativement praticable jusqu'à la moitié du batiments originel, après, ça tient plus de l'éboulement qu'autre chose. Le rez-de-chaussée, par contre, est en bien plus mauvais état, il est quasiment impraticable, la majeure partie de la maison d'en face s'étant effondrée dedans. Derrière tout ça, y'a la voie ferrée, le moyen le plus court et le plus rapide pour parcourir le kilomètre qui nous sépare du centre-ville. Faut juste pas avoir les chevilles fragiles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raoul Bisot
Meujeu
Meujeu
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 06/09/2007
Age : 30
Localisation : Vierzon Paris

Feuille de personnage
Statut: Volontaire
Devise: Choisi ce que tu veut amener avec toi, car chaque chose t'alourdi.
Age: 18 ans

MessageSujet: Re: Les entrepôts SNCF de la rue Gustave Flourens   Mer 12 Sep - 16:58

Un matin, Valentin est reveillé par un putain de bruit. Inquiet, il va voir a sa "fenetre". Le tunnel est revenu a sa place, et un train vient de passer.

Il allait falloir s 'y habituer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bandabruti.canalblog.com
Mike Rowe
Surhumain
Surhumain
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Statut: OK
Devise:
Age: 26

MessageSujet: Re: Les entrepôts SNCF de la rue Gustave Flourens   Ven 14 Sep - 23:49

Mike a continué a longer la ville en ruine... Il marchait, droit, fort. Constatant que l'atmosphère qui régnait au lycée était en fait maitresse de la ville entière. Mike n'arrive pas à se faire une raison; et il marche. Mike essaye de comprendre; et il marche. Mike est consterné; et il continue à marcher.

Elle était là, une des seules construction encore debout. Un tas de brique lugubres et sans beauté aucune. Ce tas de brique désorganisé était cependant le seul bâtiment encore en vie ici bas. Ce tas de brique était intriguant. Mike entendit du bruit, une caisse claire ? Une grosse caisse ? C'est une batterie ! Quelqu'un joue à l'interieur... Ça aurait pu sonner comme Dragontown d'alice cooper, les paroles auraient vraiment été appropriées.

Mike rentre par la porte bricolée à cet effet :

"Hey ? Somebody there ?" dit il l'air inquiet

Il se demandait qui pouvait se terrer dans ce lieu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mike Rowe
Surhumain
Surhumain
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 09/09/2007

Feuille de personnage
Statut: OK
Devise:
Age: 26

MessageSujet: Re: Les entrepôts SNCF de la rue Gustave Flourens   Lun 17 Sep - 9:22

N'obtenant aucune réponse Mike décida d'aller errer vers d'autres lieu de la ville, il quitta donc l'entrepôt en prenant bien soin de jeter une bouteille de lait remplie de Chlore loin dans l'entrepôt. Quelle nostalgie, c'est comme ça qu'il avait fait exploser son garage.

" - Ça lui apprendra à pas me répondre... "

Mike tourne les talons, et erre de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TWB
Surhumain
Surhumain
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28
Localisation : Vierzon

Feuille de personnage
Statut: Lycéen
Devise: Arbeit macht Fleisch
Age: 18

MessageSujet: Re: Les entrepôts SNCF de la rue Gustave Flourens   Lun 17 Sep - 22:40

Au moment ou la bouteille de lait vole vers son funeste destin, une rafale composée de "tactactac" retentit dans le grand batiment vide et fait exploser la bouteille à environ 2 mètres du sol.
"BAAAAM"
La déflagration est assez forte pour me demonter les tympans, et limite me foutre sur le cul.
"Putain le con! d'abord il gueule comme une gonzesse pour voir si y'a quelqu'un, et après il s'amuse à demonter l'un des seuls trucs pas trop croulant dans l'coin... Putain, marre de ces malades !!!

Je cours voir dehors:"Pas eu l'temps d'voir ça bobine, et en plus, il a disparu maintenant...
Scheisse! Bon, on va voir les dégats... Ouais, quand on détruit des ruines, ça donne juste des ruines, mais en plus fin."
J'vais poser mon fusil de painball, je déblaie un peu les gravas génant. Et je décide de sortir un peu.
"Merde, je l'ai ou pas? Ouais, c'est bon, j'peux partir"
En effet, ma clé à molette dépasse bien de ma poche arrière gauche, tandis que divers objets sont entassés dans la droite(Barre de chocolat, couteau...).
J'suis d'une humeur massacrante aujourd'hui, j'ai quasi envie de casser des gueules...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TWB
Surhumain
Surhumain
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28
Localisation : Vierzon

Feuille de personnage
Statut: Lycéen
Devise: Arbeit macht Fleisch
Age: 18

MessageSujet: Re: Les entrepôts SNCF de la rue Gustave Flourens   Mer 19 Sep - 20:40

Après une p'tite balade de santé, personne en vue ou pas beaucoup du moins, de toute façon j'évite la plupart des gens de peur de tomber sur un dingue.

Le soir tombe, il est tant que j'rentre, en plus j'ai la dalle comme c'est pas permis. J'suis surtout fatigué là. Les nerfs surement.
Je vais donc m'écrouler comme une loque sur mon matelas. Je tombe tout de suite dans les bras de... Non, aux dernières nouvelles, Morphée n'a pas la tête dans gigantesque loup noir, aux traits particulièrement inquietants, et qui en plus me parle...

Je sais pas si c'est la solitude qui me rend fou, j'ai pourtant rien pris de spécial, même mes barres de céréales étaient pas avariées... Pourtant, pas de problème, il me l'a même pas dit mais c'est comme si je l'avait toujours su, c'est juste Fenrir, le fils du dieu du feu nordique Loki, qu'est venu me taper la tchat pendant que je pionçais...
Le plus inquietant, c'est que c'est vraiment pas le plus gentil du panthéon d'Asgard, mais il m'a quand même insinué qu'il me prennait "sous son aile"...

J'suis pas du genre à croire aux rêves prémonitoires, mais là, c'était tellement vrai...
En plus, pleine nuit, enfin , 1h du mat' quoi... J'me sens bizarre tout de même... Bon, rein de tel qu'une p'tite balade pour se remettre de tant d'émotions... Hop, direction le forum, ça fait longtemps que j'y suis pas passé., y'a ptet du nouveau. En plus, ça relevera peut-être mon niveau de vie sociale, qui est pour l'instant proche de la temperature de solidification de l'eau, au niveau de la mer et à temperature d'environ 20 degrés Celsius, celà va de soit.


Dernière édition par le Dim 4 Nov - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
TWB
Surhumain
Surhumain
avatar

Messages : 24
Date d'inscription : 09/09/2007
Age : 28
Localisation : Vierzon

Feuille de personnage
Statut: Lycéen
Devise: Arbeit macht Fleisch
Age: 18

MessageSujet: Re: Les entrepôts SNCF de la rue Gustave Flourens   Dim 21 Oct - 15:49

(voir combat TWB vs les pillards)

La fatigue commence à arriver... La douleur également... Une nouvelle fois, je constate le carnage que j'ai causé. J'y réflechirais de nouveau après, là, je pue vraiment, j'en peut plus.
J'prends quelques fringues plutôt propres, une serviette, un gel douche carotté je sais plus où, je fourre la totale dans mon sac, et je sors. Marre de ces entrepôts, ça pue la mort... Je jette un coup d'oeil sur les cadavres et récupère ma clé à molette ensanglantée. J'regarde au passage ce que ces déchets se trainaient sur eux, que dalle apparemment, pas grave. J'embarque une bouteille de vodka avec moi au passage, faut que j'me remette de mes émotions... Un mal de crâne apparait peu à peu, une grande goulée me remet un peu d'aplomb. Je sors, passe par la voies ferrées et me dirige lentement vers le centre-ville... Faut que j'trouve un endroit où y'a d'la flotte, si possible pas dans l'Cher, histoire de me décrasser un peu et en prime de désinfecter mes blessure...
Il commence à faire un peu plus jours maintenant, tant mieux, y'a moins de chances qu'on m'agresse, je survivrais pas à un deuxième assaut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les entrepôts SNCF de la rue Gustave Flourens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les entrepôts SNCF de la rue Gustave Flourens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le musée Gustave Moreau
» GUSTAVE MOREAU
» Rendez-moi mon armée!
» Mandat kont Aristide - No DYOL to talk!
» Un gouvernement provisoire dirigé par Mirlande Manigat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vraie Vie :: La Scène. :: Vierzon-
Sauter vers: